02/10/2004

Mais vous êtes belge !

Il paraît qu'aux zetats-zunis le blog est denenu un média essentiel pour le grand cirque de l'élection présidentielle. Bien bien, me dis-je, alors on va faire pareil que comme eux ? Pas si facile : vous oubliez qu'on est belge. Ici on n'aime pas les flamands parcequ'ils ont un accent de flamand, et les wallons parcequ'ils sont wallons. On n'aime pas ceux qui se vantent, donc les inconnus qui essayent de se faire un nom, allez voir à Hollywood s'ils se pâment devant votre grand écart. Si oui, on applaudira sur votre passage, et on se foutra de votre gueule dès le quart de tour entamé. On n'aimera pas non plus ceux qui critiquent, parce qu'ils dérangent, tout en pestant contre les moutons qui ne bougent jamais leurs fesses (excepté pour chercher la zapette qui a glissé sous le coussin, mais cherche nomdedieu on va rater l'début.). Voilà pourquoi l'homo belgicus, enfin quand je dis homo on se comprend, sait tout sur les défauts de messieurs Bush & Ketchup, ne rate pas un épisode du duel Sarkozi/Guignol et tire la langue de dégoût quand on parle de Berlusconi. Par contre, si lors d'un dîner vous voulez trouver un sujet de discussion (en Belge, on appelle ça "faire le malin") en lançant (façon de parler) "Louis Michel", vous entendrez VAIMENT les mouches voler, et avec un peu de chance quelqu'un rompera le silence embarrassant en demandant "Quoi, il est mort ?". Remplacez le Hells Angels de Jodoigne par n'importe quel autre nom, et le résultat sera pareil. Alors kwé, pour vivre heureux, un belge doit-il s'expatrier, ce qui immanquablement le rendra nostalgique ? Peut-être, mais au fait, z'avez pas vu Gros Louis ?

20:57 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.