17/10/2004

Où sont-ils ?

Oh, Joyeux dimanche pluvieux, où tout est gris, sale, personne dans les rues, ou alors tête courbée et rapidement pour aller chez Mémé bouffer de la merde, alors on est nerveux et on roule comme des abrutis, phares contre phares, pousse-toi d'ma bande, tu vois pas qu'j'arrive, on s'envoie mutuellement tester ses sphynctères à Lesbos, jusqu'au feux rouge où une lâcheté ambiante s'abat sur tout le peloton, chacun se concentrant qui sur la poussière du tableau de bord, qui sur les cacas du pare-brise, qui sur le feux décidement trop rouge. Qui a inventé ce putain de jour, vous appelez ça une avancée sociale, vous ? Même éteinte depuis des mois, la télé fait chier; la radio passe en boucle les derniers hits , 10x, 100x, nos chromosomes de tueur en série se réveillent, on cherche un plus faible que soi pour vidanger nos peurs par une paire de baffe, mais rien à l'horizon, le monde s'est arrêté de tourner, ils sont tous sur Mars où c'est moi qui déconne ? Putain de dimanche, et c'est un cercle vicieux : vous croyez que les barbus auraient plannifié leur délire si le 11/09 était tombé le jour du Très Haut ? Rien à lire, Djian ne sort plus rien depuis des lustres et Spirou a une tonche de cake. Elle existe plus Ménie Grégoire ? Putain, heureusemet que demain y a boulot, pas le temps d'ingurgiter des crasses, juste, entre deux apnées, rêver du dimanche parfait, et faire semblant d'y croire. Y font comment, les vieux, pour devenir vieux sans automatiquement devenir dingues ? Et on s'étonne que certains fêtent leurs 80 piges par un saut en parachute, le sourire aux lèvres. Sûr qu'ils espèrent que le turlut ne s'ouvre pas. Encore combien de dimanche d'ici là ? Quand je serai élu dictateur, je ferai sauter les jours fériés, fusiller les vendeurs de calendriers, et sauterai en parachute tous les dimanche. Parce que lundi c'est piscine.

23:26 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.