11/11/2004

Dieu que le web est cucu !

A la recherche d'infos amusantes, pertinentes, je tourne en rond depuis un moment sur la toile, incapable de trouver qquechose de vraiment intéressant. L'impression d'être face à la télé et son choix présenté comme hautement varié mais pratiquement sans aucun relief. Ni sel, ni poivre, et la sauce on vous la promet appétissante mais elle n'arrive jamais. On erre tjs entre le gnangnan et l'hideux, mais point d'esprit "canal", et surtout du commercial qui se tapis partout, prêt à vous sauter à la gorge si vous voulez en avoir "+". C'est donc ça le "politiquement correct", un monde sans relief peuplé de promesses et distrait épisodiquement par qques excités. J'ai vraiment une pensée émue pour ces soldats sacrifiés sans leur consentement pour nous offrir cette journée du poilu, face à l'avalanche de chauves qui peuplent nos rues, beurk ! L'occasion de réécouter "Les Passantes", magnifique poème dédié aux inconnues qui passent, chanté par Brassens et écrit par Antoine Pol, passé lui aussi par les tranchées. http://ourworld.compuserve.com/homepages/aespalieu/pol.html

13:55 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

ouaips et pourtant nos blogs se trouvent également sur le web, paradoxe ou continuité des choses ?

Écrit par : Nola | 11/11/2004

Not' faut' ...à tous. Le monde est ce que l'on en fait, et l'usage fait de la liberté d'expression est pô terrib. Faut que ça vive nomdedieu, invectivez-moi, indignez-vous, foutons-nous des baffes mais faisons un usage sans modérations des années qu'il nous reste...

Écrit par : AH | 11/11/2004

Les commentaires sont fermés.