12/11/2004

Eternal Sunshine

Il faut voir Eternal Sunshine ! ...bon, j'explique pour ceux qui sont encore là : c'est un film réellement touchant avec des moments de grâce qui vous resteront quelque part entre les oreilles. Et justement, côté BO, avec ELO, Beck & Korgis appuyant un futur aux décors seventies, c'est charmant, tout simplement. Pour la distribution, on retrouve Jim Carey parfait en clown triste; la fofolle impulsive noyée auparavant sous le Titanic; la nénette de Virgin Suicides, mais si : la copine de Spiderman. Et un jeune type à l'allure timide/sympa qu'on avait déjà vu ailleurs, mais oui, dans "30 ans sinon rien", autre comédie sentimentale cachant bien son jeu. Tout ça n'a rien à voir avec ce blog, mais c'est un réel coup de coeur qui arrive si peu que j'avais envie de le partager. Cela dit c'est pénible de s'improviser critique dithyrambique, surtout quand on n'a pas de références solides à faire valoir, juste l'envie d'exprimer des émotions. Et puis faites pas chier : allez le voir et on en reparle.

16:05 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Finalement... ...c'est une daube ce truc : en y réfléchissant, ce sont 2 simples consommateurs de Prozac qui ont leurs sensations forcément gommées, les souvenirs qui s'estompent, et qui luttent pour sortir de cette dépendance, présentés dans une fable scientifico/romantique. Depuis cette illumination, je vois le film tout à fait différement...

Écrit par : AH | 16/11/2004

pas vu encore mais comme le zyban me rend irritable, pour ne pas dire irrascible, je passe mon tour, OK?

Écrit par : crassipan2 | 18/11/2004

OK reste le prochain Disney "Irréductibles" ou un machin comme ça, à se passer en boucles en buvant n'importe quoi sauf de l'eau

Écrit par : AH | 18/11/2004

Les commentaires sont fermés.