04/12/2004

Conte du jour pour dépressifs

Je veux avoir des enfants seulement de toi, ce n’est pas grave si tu es lilliputienne, ma bossue. Oublie que tout le monde te bouscule et crache sur toi : prends ma chaleur et mes caresses. Un matin, je suis tombé par la fenêtre. J’ai été heureux avec toi, adieu ma femme. La nuit arrivera à nouveau mais tu ne dormiras plus, tu seras assises dans le petit coin et tu rêveras. Des rêves de géante poilue et musclée, qui saisi toutes les balles et les jettes au loin, pour finalement remporter un trophée, comme l’avait souhaité ton père sur son lit de mort.

21:24 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

La santé par les plantes Ca... ça devait être de la bonne !

Écrit par : Ixus | 06/12/2004

même pas... ...et quand tu verras le stock d'histoires débiles que j'ai en réserve, tu peux être sûr d'une descente des stups, alors que pas du tout, c'est juste un délire qu'on approfondira ou non suivant le succès rencontré ;-)

Écrit par : AH | 06/12/2004

Les commentaires sont fermés.