20/12/2004

Merci Kiki

Dieu que j’aime les pince-fesses : on y croise un tas de gens qui se dévisagent en se demandant où ils ont pu voir cette trogne, où se trouve le bar et comment le rejoindre le + souvent sans attirer l’attention. Sorte de poulailler à la mode, où chaque poule croit que son ramage sera aussi intéressant que son plumage. Comme cette speakerine de RTL que personne ne reconnaît, ou ce chanteur wallon dont on sait qu’il est chanteur, qu’il est wallon, mais ce qu’il chante, alors là…Reste les inévitables pains surprise qui ne pourraient plus surprendre qu’un cosmonaute russe en orbite depuis 35 ans « Et toi camarade : crabe ou pâté ? » Je vous laisse, j’ai une autre soirée, où paraît-il les filles ont des jupes + courtes, les verres un double fond, et où le cuisinier se fout un peu moins de notre gueule. Mes amitiés à l’organisateur : au fait, c’est qui qui invitait ?

22:14 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

pique-assiette j'adore ce genre de soirées stupides. avec mon malfaiteur préféré, on s'y amuse à coller des stupidités dans le dos de parfaits inconnus. C'est un terrain de jeux extra. belle journée!

Écrit par : fun. | 21/12/2004

Nola's Spirit Glandeurs et des carences : vive les sandwichs mous, on n'a pas tous les jours 20 dents...

Écrit par : AH | 22/12/2004

Les commentaires sont fermés.