25/12/2004

No date, darling

Vous imaginez, vous, une vie sans calendrier ? Comment saurait-on que c'est Noël, déjà que la neige est pas au rendez-vous, la dinde aurait le temps de brûler 10x. Et qu'est-ce qu'ils nous vendraient les pompiers, leur flamme ? Et les rugbymen, ils s'échangeraient leurs photos entre eux ? Alors, après la trêve, on le reprend quand le boulot ? Démmerdez-vous : aucun retard ne sera toléré. Et puis z'avez qu'à regarder RTL : si vous tombez sur un feuilleton brésilien, bravo, vous avez gagné un C4. Par contre, si vous n'entendez pas de connerie, c'est que le poste est en panne. Et pas la peine de pleurer après le réparateur, vu qu'on n'a pas inventé l'agenda il pourra pas se libérer avant la prochaine lune.

23:03 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

ce serait pire avec le calendrier révolutionnaire. Imaginons une lettre aux impôts qui part le 16 Nivôse et est lue le 12 Floréal (parce que la lettre le valait bien)...;-)
beau noel, ah AH!

Écrit par : fun. | 25/12/2004

vu d'ici on est tjs en retard d'une révolution : profitons donc de Noël tant que c'est le 25, et vite, Joyeux Noël, il reste 45 minutes pour en profiter ;-)

Écrit par : AH | 25/12/2004

Les commentaires sont fermés.