11/02/2005

Sale temps pour les pingouins

Paraît qu'il fait de + en + chaud, et que si on se bouge pas rapidos, la montée des eaux sera inéluctable. Vu que j'habite pas le Nord, et que j'adore le soleil, comptez pas sur moi pour prendre la moindre initiative. Et les jours de pluie acide, je rentrerai en sautillant sur mes pieds palmés, pas essoufflé pour un sou grâce à mon 3ème poumon, apparu depuis que j'expose au milieu du living une magnifique clinche de porte de Tchernobyl achetée sur Ebay. Comme disait mon docteur, qui n'exerce malheureusement plu pour cause de dérèglement hormonal : "C'est pas maint'nant qu'on a 3 langues qu'on va bouder not' plaisir". Et sa femme, courageuse, qui opinait en synchro des 2 têtes...Imaginez la tronche ahurie des Martiens atterrissant à Houdeng-Gougnies : "Et kwè, ici, c'est Carnaval ?" Ben oui...

22:53 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

moi je dis: grâce à mes trois pieds palmés et mon aileron caudale, je cisaille la ville en trottinette sans jamais chuter, même lors des grandes crûes (parce que mes branchies me permettent de déniveler dans les fonds marins). homo adaptabilis oblige. ;-)

Écrit par : fun | 11/02/2005

Oh ouiii ... Restons carnaval en nous disant que, Tchernobyl oblige, la multiplicité des organes n'a pas que des désavantages. Tout le monde le sait, et en ce jour de Saint-Valentin il est utile de le rappeler, en matière de tralala, ce n'est pas la taille qui compte, c'est le nombre.

Écrit par : Le Gard des Buissons | 14/02/2005

Les commentaires sont fermés.