27/02/2005

Jolie fin de semaine

Faut-il ronronner quand, après avoir ramé pendant des lustres on arrive enfin à une douce quiétude, à l'illusoire impression de tout maîtriser ? Autrement dit, le bonheur vécu comme une fin en soi n'apparaît-il pas soudain comme fichtrement flippant ? Raison pour laquelle les gens se remettent en danger, éclatent leur couple, changent de boulot, entament une nouvelle vie, au lieu de profiter des acquis ? M'est avis que "profiter des acquis" se traduit aujourd'hui par "vieillir", le mot le plus honni de notre société post-consumériste. Vieillir fait peur, et tout ce qui peut empêcher le temps d'avancer est devenu le but ultime : pour cela on va acheter des tas d'objets, acheter des tas de soins, acheter pour se mentir, faire semblant de voir dans le regard des autres une étincelle d'envie, faire semblant qu'en s'époumonant plus que de raison dans des activités lucratives on n'aura pas le temps d'avouer ses faiblesses. Et quoi, faut-il brûler sa Safrane pour être heureux, ou prendre le temps de lire un conte aux enfants, dix minutes avant que leur semaine ne s'évapore dans de doux songes pleins d'innocence ?

22:43 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

lire un conte aux enfants surtout les grands; c'est fichtrement plus drôle que brûler une Safrane. Vieillir étant inéluctable, autant vieillir bien...;-)

Écrit par : fun | 28/02/2005

Hé ! Pascal Bruckner, depuis quand tu roules en Safrane ?

Écrit par : Là, tôt, sans le sou. | 28/02/2005

Je roule pas je capitalise : au Jugement Dernier qd On me demandera ce que j'ai légué au monde, je dirai "pour 15 briques de magnifiques rutilantes", et si On me répond "Yo" tout en me tapant sur l'épaule, je m'exile en enfer.

Écrit par : AH | 28/02/2005

Ca reste à voir... Tout dépend de ce qu'on te réserve de l'autre côté.
Si on te propose un plan épargne-pension et des entrées à prix réduit pour Batibouw, il ne te restera plus qu'à revenir. Mais alors, là...

Écrit par : Lato | 02/03/2005

Les commentaires sont fermés.