11/05/2005

Tu seras niqué mon fils

Les couples qui éclatent quand l'un ou l'autre déconne. L'indécence ne vient pas de la faute, on est humains finalement -enfin, pour certains on n'est pas sûr- l'indécence, donc, est plutôt acoquinée avec l'hypocrisie, l'absence totale d'humilité, l’impudicité des faux reproches, et empêche in fine de clore toute peine. Et il ne s'agit pas de pardon ou autre connerie du genre, mais plutôt de cette pourriture d'esprit ambiant qui veut qu'on gère désormais ses relations humaines comme du business hardcore : du genre "j'ai plutôt été merdique avec toi mon coco, et je te baiserai jusqu'à l'os pour faire croire aux aveugles qui m'entourent que je suis la victime". Du cynisme pur jus, qui n'existait jusqu'ici que dans les affaires : un tas de couillons croyaient niquer la terre entière en marchant sur les têtes des plus faibles, jusqu'à ce qu'un plus fort, plus opportuniste, prenne la place. Le système s'écroule en entreprise, on ne fait même plus semblant de croire aux délires des réunions marketing, à l'esprit d'équipe : on est là pour toucher le chèque, point. Le combat se déroule désormais dans les appartements privés, en attendant sans doute encore quelques mois avant de voir apparaître les pionniers du genre se cisailler l'organe pour chaque victime mordant la poussière. Juste curieux de voir comment se débrouillera la prochaine génération, celle qui nous observe, nous prend pour modèles, avant de nous prendre pour ce que nous sommes vraiment.

22:09 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.