28/06/2005

Ce monde n'est pas pour les culs-de-jatte

Puisque le litre de gazole prend des proportions dantesques, on va finir par se l'offrir à Noël, ou se le boire à la place d'un Chardonnay devenu, lui, ridiculement abordable. Ca c'est la version Bourgeoisie-Opprimeurs de Salariés. Pour la catégorie "Pauvres cloches qui veulent pas en avoir l'air", ils continueront à rouler dans des BM '95 jusqu'à Lalie (Texas), et préfèreront crever la gueule ouverte d'une maladie très rare qui affecte ceux qui ne se nourrissent que de patates, plutôt que, beurk-beurk, marcher comme des prolos. Pour tous les autres, vous vous reconnaîtrez facilement, chers amis lecteurs, à la dégaine si caractéristique, genre Depardieu qui rote et qui pète en se les remontant négligemment dans n'importe lequel de ses 3.256 rôles, sauf que lui il gagne 1 million d'EURO pour se gratter le cul, et vous, vous payez pour voir ce moment de culture époustouflant. Et pas la peine de pisser dans le réservoir pour diluer le mazout, ça marche pas, on a déjà essayé, et n'insistez pas je n'en reparlerai plus, le voisin a déjà des soupçons. Bref. Va falloir ressortir la bécane autocollée "Poulidor", graisser la chaîne ET la selle, et histoire d'avoir l'air complètement abruti, je vous signale que le port du casque est OBLIGATOIRE. Demain, nous parlerons des restrictions domestiques liées à la pénurie d’électricité, et vendredi nous aborderons la fin du monde aussi appelée "Trou dans la couche d'Ozone". Mes amitiés à Mme Ozone, et bonne soirée tout le monde.

22:36 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

27/06/2005

Car je le Veau bien

Après le W-E braderie, voici venue la "Nuit des Soldes", en attendant "Le Mois des Prix Fous". Le premier qui dit "Où ça ?" risque de VRAIMENT le regretter. Il paraît, même si ça n'a rien à voir à priori, que des scientifiques ont mis au point un système de catapulte pour envoyer un bidule genre Spoutnik au fin fond du système solaire pour le prix d'un plein de Super. S'ils cherchent des volontaires, et c'est là que je voulais en venir, je mets mon chapeau et j'arrive. Evidemment, j'aimerais avoir tout de même quelques précisions pour le mode de retour. Déjà que je suis + mer que montagne, vous pensez bien, des millions d'étoiles du soir au soir "Oh chou, c'est bô, c'est romantiiiiiqueuuuuuu", ça risque de lasser très très rapidement. Et puis, il fait quel temps là-haut ? Et on peut venir avec des bouquins ? Des copines ? Des tas de choses illicites ? Comment non ? Vous étonnez pas si la science n'intéresse que les vieux barbus ; je me contenterai finalement de tâter le cul des vaches à la foire pendant que Conseil Communal et l’ensemble des administrés auront la tête tournée vers la fierté du Comté : un magnifique feu d'artifice. Et le premier qui voit des étoiles a gagné.

21:51 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/06/2005

un après-midi de chien

Les paupières gonflées par l'allergie au pollen, coincé sur la terrasse orientée plein sud, il m'est désormais impossible de lire l'heure. Inutile d'espérer se traîner jusqu'à la grosse horloge de la cuisine : le thermomètre mural ayant explosé dans l'après-midi, j'ai eu la bonne idée de m'y ouvrir les deux plantes du pied en cherchant de l'eau. Ce n'est qu'après avoir épongé tout mon sang avec ce qui me restait de vêtements que j'ai entendu des haut-parleurs annoncer une coupure généralisée de flotte dans toute la région, il parait qu'un camion va arriver cette nuit pour nous fournir quelques seaux. J'imagine qu'on est le soir, surtout depuis que la douleur sur mes coupures et mon corps brûlé est avivée par un petit vent chaud. De toute façon le châssis de la porte, unique issue plus ou moins viable, a tellement gonflé qu'il faudra que je me résolve à passer à travers la vitre si je veux obtenir ne fut-ce qu'un gobelet, et encore, si j'y vais plus armé que les voisins. Je n'en peux plus de crier, je crois que je vais désormais aboyer, les gens ne supportent jamais longtemps d'entendre un chien seul.

22:11 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

22/06/2005

Quoi de neuf ?

A l'Origine, l'Homme ne faisait pas partie du monde. Dieu lui-même n'avait aucune raison d'être. Et moi qui vous parle, je vaquais à mes occupations tranquillement, sans stress. Après moultes péripéties dont je vous passe les détails, la femme ou son illusion se fit :-Pleine et Entière comme la Lune -Brûlante comme le Soleil -Piégeuse comme la Nature -Délicieuse comme un champignon défendu -Incontournable comme un puit au milieu du désert -Discrète comme le vent, un jour de tempête. Le reste n'est que discours, l'essentiel est là : Dinosaures, Homo Erectus et Babouins n'ont depuis lors qu'affirmé le même désir idiot de sauter toujours plus haut afin d'attirer l'attention. Mais, le souffle court et les idées basses, tous finissent le cul par terre, et seule la Nature triomphe, comme au premier jour...

17:05 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

21/06/2005

Organisation Mondiale du Capharnaüm

Vous avez vu ? 5 jours seulement après une vague de chaleur ayant anéanti les quelques neurones attribués au responsable de cette infamie de blog, des montagnes de ventilos à prix décoiffant sont immédiatement disponibles partout. Prêts à être montés. Oublié, le flux tendu; doublée, la Force de Réaction Rapide. Voici venu le temps du Chinois Anticipant toutes les Espérances. Alors qu'on nous en disait que du mal jusqu'ici, la mondialisation est finalement un chouette truc. Il y a 20 ans, vous auriez trouvé fin septembre des modèles tout en chromes, aussi lourds que laids, Made in Germany, pour l'équivalent de 100 EUR. Aujourd'hui ce ne sont plus les teutons qui montent ces bidules, c'est tout le monde ! Avec en prime un mode d'emploi traduit du Mandarin au Cantonais, en passant par minimum 100 autres langues & axiomes, pour arriver jusqu'à nous dans des termes très jolis mais peu utiles à une compréhension même basique. Et comme le papier est visiblement la denrée la plus chère dans ce fatras de plastique, ne comptez pas sur l'illustration de 2 cm2 à la manière d'un manuel d'acupuncteur pour savoir où mettre la pièce 12b. Bien sûr, en ajoutant un EUR, vous auriez eu un travailleur dans le fond de la boîte, prêt à vous monter le truc en 2 coups de tournevis. Mais au-dessus de 9,90 EUR vous me direz que ce n'est plus vraiment une affaire.

19:52 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

20/06/2005

1 chicane pour freiner la connerie

Alors que Max ramenait la petite sur la Côte Flamande à bord de sa Scenic, il fut alerté par un bruit étrange, genre chplatch, chplatch. Arrêté sur la bande d'urgence, il fit rapidement un tour d'inspection de grand technicien averti, bref il donna un malheureux coup de pied dans chaque pneu. Rien, que du vide, il reparti donc jusqu’à ce que chplatch, chplatch. Le même cinéma se représenta plusieurs fois, vous n'aurez qu'à relire la phrase précédente autant que nécessaire pour vous mettre dans l'ambiance. Jusqu'à l'arrêt ultime, où un examen plus minutieux, ainsi qu'un lacet défait attirèrent l'oeil torve de notre héros sur le milieu du pneu avant droit, où toute la bande centrale était déchirée, la ferraille apparente, l'éclatement imminent. Max étant Français, il aurait dû attirer l'attention de son concessionnaire, gardien d'un fleuron National. Après une rapide enquête, le concessionnaire aurait dû ouvrir son parapluie et mettre Michelin, autre fleuron, sur le coup. Le fleuron flairant la farce aurait dû alerter la Maréchaussée du danger que courraient des millions d'automobilistes, qui prêchant la prudence, aurait dû fermer autoroutes, nationales et départementales. Sauf si vous installez rapidos des dos d'âne, aurait précisé Bibendum. Mais rien de tout cela ne fut nécessaire, puisque Max se contenta de changer sa roue, ce qui lui prit tout de même 3h sous un soleil de plomb, et se ficha comme une guigne de ce qui pouvait bien arriver au reste de l'Humanité. Cela n'explique pas pourquoi les enfants de son quartier lui envoient des bouteilles d'eau lorsqu'il maraude à la recherche d'un emplacement de parking. Mais je vous rappelle que Max est Français.

20:51 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/06/2005

Il a quoi comme alibi, Omar ?

Savez-vous que Paul-Loup a réellement écrit ? Pas un bouquin, ça se saurait, mais sur son nouveau plâtre qu'il arbore au bras droit (gauche les jours de distraction). Et quoi donc qu'il a écrit, dites-vous dans un français que je ne vous envie pas ? On m'a tuer. Pas avec le sang, bien sûr, un peu de Mercurochrome© a fait l'affaire. Et pourquoi donc me dis-je, puisque je vois bien que tout le monde s'en tape ? Ca vous le saurez en lisant un livre à paraître dans lequel tous les travers de la République seront dénoncés. Juste un problème de timing : l'annonce du scoop est faite, mais le nègre s'étant fait la malle depuis que le patron est devenu insolvable, il faudra attendre un peu que l'Ecrivain retrouve l'usage de ses 10 doigts pour qu'on en sache plus. Parce qu'il en faut au moins trois pour signer le chèque, deux autres pour siffler et attirer l'attention, un autre pour retenir Madame qui n'est justement plus qu'à un doigt de se faire la malle (une autre s'est déjà fait le coffre), et tous les autres vous les mettez où vous voulez, je ne veux pas le savoir.

22:41 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

14/06/2005

C'est par où la luxure ?

Inutile de nier : toutes les célibataires de la planète un minimum vénales doivent rêver d'alpaguer le chauve du Rocher, le Prince qui cherche une Princesse qui n'en voudra pas à ses haricots. Ce type représente l'idéal féminin du XXIè siècle : très riche, complètement insouciant de son comportement, présentable à Maman qui frisera une rupture d'anévrisme en apercevant le gros lot, et génétiquement habitué des frasques conjugales. Donc tout benef : rien foutre, encaisser, et aller se faire f. ailleurs, du moment que le Vatican n'est pas au courant. Le seul problème, c'est que plus la distance se fait grande depuis les Rongés du Manioc, plus les intéressées jouent les indifférentes. Rapprochez le Camping-Car pour voir, et vous verrez l'oeil le plus blasé se mettre à papillonner. Restera plus qu'à se rabattre sur les auto-stoppeuses allemandes pour pas faire le voyage à vide, et penser à résilier l'abonnement à Voici : on va pas s'éterniser sur la cellulite des starlettes, ça tuerait ce qui reste de libido au moment où le Truc devrait fonctionner comme jamais, c-à-d plein régime, parce qu'il n'y a pas que les Princes et les castors qui aiment les noisettes : à nous Paris !

23:29 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

13/06/2005

Valseuses sur le pied de guerre

Ainsi, alors que le roi de la Pop s'apprête à être pendu par les valseuses, le descendant politique de l'Empereur d'un magnifique et méconnu pays qu'est l'Ethiopie s'est comporté comme un vulgus potentat en toute impunité. Flinguer 24 gosses qui manifestaient contre le tripatouillage évident des élections n'est pas répréhensible si vous êtes politicien et que votre alibi est "lutte contre le terrorisme". A deux pas du Mercato, le plus grand marché d'Afrique, et à 3 autres d'un petit resto italien que je vous recommande absolument. C'est aussi le lieu où siège l'OUA, dans des conditions remarquables. Quand ces trouducs de pistoleros se seront calmés, rappelez-moi de vous laisser 2 ou 3 tuyaux pour profiter pleinement de cet endroit fabuleux; car une nation où les filles dansent avec une dizaine de mouvements d'épaules différents ne mérite pas qu'on le cantonne aux faits divers. Quant à Jackson, pour ce qu'il en faisait...

22:37 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/06/2005

Merde, on a oublié le chien !

Puisque la température, la mer et le prix du sandwiche montent inexorablement et puisque les Belges raflent désormais toutes les récompenses les + prestigieuses, l'ensemble de la Communauté Internationale va donc prendre des dispositions radicales pour :1. se foutre de nous; 2. détourner l'attention pour qu'on oublie que tout va péter. L'acte le plus remarquable sera donc la sortie prochaine d'ASTERIX III avec Jean-Cul Van Damme en guest Star. Dès lors, il ne nous reste plus qu'à embrasser nos proches, fermer portes et volets, rassembler féculents lents et Eau de Joie, avant de s'installer à 4 pattes sous la table de la salle-à-manger, voire du salon pour les plus souples. Et d'attendre l'Apocalypse dont parlaient un tas de vilains barbus depuis la nuit des temps. Juste une dernière question : après avoir vécu dans un monde aussi con, à quoi peut-on s'attendre exactement arrivé en Enfer ?

19:37 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

06/06/2005

Un revers comme Justine

Certains jours, on tombe sur une série de nains chauves tellement chichiteux, qu'on envisagerait rapidos-virtuallos une carrière peinarde de buraliste. Quoique. C'est vrai que dans ces cloaques du XIXème les momies sont légions, comme si leur déambulateur était auto-programmé pour se coller dans les files le + tôt ET le + longtemps possible. Et c'est vrai aussi, vous n'avez pas tort, que si c'est pour vendre des timbres par série de UN, parfois assorti d'un "Vous n'auriez pas plutôt avec un papillon ?", ça agacerait vite fait le + shooté d'entre-nous (parce qu'il y en a un, et pas la peine de te cacher mon gaillard, je t'ai repéré). En y réfléchissant sérieusement 1/1000ème de seconde, on se dit que les verres de 50cm d'épaisseur ne sont pas là pour protéger l'aimable bien que disgracieuse fonctionnaire. Non, non. C'est pour éviter que les clients les + cons se fassent assommer à coups de poêle Tefal©.

18:29 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

02/06/2005

Aujourd'hui

Le psychopathe de la sandwicherie m'a extorqué 10 EUR pour un malheureux dîner ciabatta+coca ; ai reçu une convocation pour la Commandantuur Technique, autrement dit faudra changer les 4 pneus lisses pour arriver entier jusque ces bandits ; mon compte en bq n'a pas bougé d'un eurocent, même en shillings zimbabwéens le résultat est pas terrible ; ai retrouvé sous la balance les 4 piles rechargeables disparues de la circulation depuis 1 an ; ai acheté 4 piles alcalines AA que je revends bon prix cause double emploi, faire offre ; ai pour la 1ère fois depuis très très longtemps lu un truc dehors, peinard, très tard, jusqu'à ce que mon nez soit encore le seul truc brillant dans le coin. Marrant de voir dans les thrillers US les pauv' gus implorer leur tueur de les laisser en vie. Marrant si on zappe la fin et qu'on imagine le type, gracié suite à un ultime remord de la crapule virtuelle, qques années plus tard en train de tondre sa foutue pelouse, ou de passer une journée aussi passionnante que celle-ci. Hé, Hannibal Lecter, on t'a déjà dit que tu marchais comme une autruche qui a la chiasse ET des hémorroïdes ?

23:21 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/06/2005

Drôle de Famille

Donc l'adoption par un couple homo, c'est maintenant OK. Enfin, je veux dire OK légalement. Car une fois de plus, on privilégie le bonheur perso face à la société en général. Il me semble avoir entendu Di Rupo répondre à un journaliste que le gouvernement n'était pas là pour faire de la psychologie alors qu'on lui posait la juste question de la nécessité d'une étude sur l'incidence psychique (de l'adopté). Suffira juste d'attendre 20 ou 30 ans en croisant les doigts, et Bonne Chance les Cobayes ! On a pourtant tous un passé de sale gosse ayant cassé tout ce qui était à portée, jusqu'au jour où on s'est rendu compte que le plus dur n'était pas de détruire, mais de reconstruire. Prenez Mai 68, que je n'ai personnellement pas connu : les femmes y ont gagné l'accès à des droits fondamentaux qui leurs étaient niés jusque là. Non pas là : là ! Et par un raccourci que j'admets saisissant, on en arrive à une situation où cette société conçue par des hommes, pour des hommes, et sûrement pas pour être un jour partagée, doit être morcelée pour prouver qu'on n'est maintenant évolués, et qu'on n'est plus des méchants. Sauf que le modèle construit autour du sacro-saint boulot n'est pas compatible avec la désormais désuète cellule familiale. Les divorces sont la suite logique, puisqu'il est devenu impossible de concilier nos volontés individuelles d'accéder à un épanouissement permanent & immédiat, sans passer par la case Devoirs & Obligations. Dans l'idéologie bien-pensante d'aujourd'hui, très politiquement correcte, ça fait sans doute un peu réac/facho de se montrer nostalgique en pensant à l'image d' Epinal composée de Papa, Maman, 'tite soeur & moi autour de la table, mais on m'ôtera pas de la tête qu'on ne construira jamais du bonheur sur des ruines, et qu'un formatage bas niveau s'impose d’urgence.

22:58 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |