14/12/2005

z'avez allumé votre bougie ?

Pour ceux qui l'ignorent, aujourd'hui on est le 5 Takhsas 1998 dans le calendrier éthiopien. Une occasion qui n'en n'est pas une, mais on s'en fiche, de se souvenir 1 instant de ces étudiants, enfants, vieillards & passants, tués il y a quelques semaines au hasard sous les coups d'un régime pourrissant. Le 10 décembre on fêtait ici le 57ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, enfin, quand on dit "fêtait", c'est façon de parler. Ce jour là, beaucoup de nos gamins étaient sûrement heureux, plein d'espoirs, pour eux comme pour nous, surtout pour nous, alors que 34 personnes étaient pleurées dans un endroit dont l'immense majorité se fiche complètement. Pour que leur nom soit inscrit à un endroit supplémentaire, et nous supplient d'arrêter de faire semblant que les Droits Fondamentaux ne nous concernent pas, et pour montrer que 34 noms, c'est beaucoup, oui madame, les voici : Mubarek Mebratu-Meteek Zeleke-Kibret Edelu-Mekoya Mebratu-Alemayehu Zewde-Fekadu Amele Delgae-Mesaye Adiss-Beailu Tesfay-Siraj Nure-Abebech Bekele-Etenesh Yimam-Giksa Tolla Setegne-Kebneshe Melke-Abyaneh Sissay-Tsegahun W/Michal-Yassin Nuredin-Kebede Bedada-Tadele Shere-Jaqema Bedane-Hassen Dulla -Hussen Hassen-Elfnesh Tekele-Belaye Dejene-Teshome Addis-Bademaw Mogese-Dessalgne Kende-Yesuf Mohammed-Mulu Muche- Zemedhun Agedw-Tewodros Zewde-Sintayehu Estifanos-Tewodros Kebede-Ambaw Legesse, et, enfin, Zelalem Ketsela.

23:40 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

12/12/2005

On ne va pas s'énerver

SI la machine à café ne crache que de l'eau chaude, alors que dans la pièce à côté une douzaine d'adorateurs de J. Vabre font tinter la p'tite cuillère en cadence. SI le produit miracle pour détartrer la salope à café coûte 7,50 EUR, et qu'il a fallut se taper 10 bornes un dimanche pluvieux pour le trouver dans une supérette spécialisée dans les hold-up, mais c'est le client qui joue la victime, où, bien sûr, on refuse la monnaie, et où, bien sûr, on vous en rend 5 kg quel que soit le billet tendu. Et on ne va toujours pas s'énerver si ce jus d'escroc ne fonctionne pas et que le tintement couvre de moins en moins l'hilarité générale -qu'il a toujours été bon et rassurant pour un groupe de se foutre de la moindre des faiblesses d'un individu ayant au mieux l'assurance du lapin prit dans le faisceau du chasseur-, et qu'il n'y a plus de thé, puisqu'on en boit tout le temps, raison pour laquelle la chieuse à café fait sa boudeuse. Personnellement, moi, ça ne m'énerve pas : ça m'amuse. De voir Anne-Sophie avec sa petite cuillère dorée rentrée très profondément dans l'oeil droit. De voir Pascal tenter de vomir 50 ml d'acide citrique. De voir André tenter d'enlever les morceaux de porcelaine entrés dans son crâne bleuit, mais de se demander tout de même si ça n'aggraverait pas les choses. Mais aggraver quoi, bon dieu, puisqu'on vous dit que ce n'est rien du tout. Il n'y a pas de café on ne va pas en faire un monde. Par contre j'ai de l'eau bouillante. Qui veut de l'eau bouillante ?

22:44 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

03/12/2005

L'addission, per favor

Prenez un tord boyaux peruvien, un Merlot chilien, un Chili con Cane, Waouf ?, pardon, con carne, agrémentez de l'un ou l'autre sombrero les muchache, distribuez les hochets pour faire tchica-tchica-tchica-aïe-aIe-aïe, et Olé, la sauce prend, vous êtes un pauvre cow-boy errant le long du Rio Grande, cherchant de l'eau pour son cheval, des piments pour son steack et du réconfort pour son Q. Je veux obtenir l'asile du Paraguay, shooter dans des cailloux au Mexique pendant que des nenfants chanteront des ritournelles à vous décrocher l'âme sous le perron d'églises remplies de zélotes attirés par l'espoir d'une vie juste un peu différente, mais pas trop. Hips ! Mais QUI a dit que ce monde n'était pas formidable : suffit de rajouter qques degrés à la bibine, et tout le reste n'a plus aucune importance. D'ailleurs, entre nous, Adam n'en n'avait rien à foutre de la pomme : ce qu'il voulait c'était 1° Niquer Eve, et 2° obtenir une fermentation à base de jus de pectine pour absorber le son de cette marmonneuse qu'on lui accolat pour l'éternité. Et Dieu dit "Olé", tout simplement.

22:10 Écrit par Gatky | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |